Une Petite Souris à l’école: Moisson de nouvelles anecdotes…

Plusieurs anecdotes  cette semaine, pour rattraper mon long silence!

D’abord une histoire abracadabrante de… lunettes… Certains enfants sont de vrais « semeurs »: manteau, écharpe, bonnet, affaires de classe, tout disparait comme par magie. Et parfois ce sont aussi les lunettes!

… Suivie d’un petit florilège de mots d’enfants qu’affectionne la Petite Souris…

Bonne lecture!

Le mystère des lunettes

Ce matin, pendant la récréation, on a trouvé une paire de lunettes abandonnées sur un banc. Mais de son propriétaire, aucune trace. Des élèves (toujours bien avertis) pensent savoir qu'elles appartiennent à Lilian ou peut-être à Arthur, ils les reconnaissent formellement! Mais quand ceux-ci accourent à l'appel de la maîtresse, ils ont leurs lunettes sur le nez. La maîtresse, guère avancée, va alors les poser sur son bureau, en attendant de mener l'enquête.

Quelques minutes après le retour en classe, on toque à la porte. C'est Justin, 10 ans, qui voudrait savoir... si par hasard... on aurait trouvé une paire de lunettes...

Tiens, tiens! Et comment! La maîtresse les lui rend, en lui rappelant au passage qu'on ne laisse pas trainer ses lunettes n'importe où, surtout dans une cour de récréation. Confus, Justin les prend, les observe sous toutes les coutures puis contre toute attente, déclare: "Ah... mais non, ce ne sont pas les miennes, elles ne sont pas de cette couleur-là."

Allons bon! Est-il bien sûr? La maîtresse lui suggère de les essayer quand même, pour voir... Justin obtempère, fronce les sourcils, plisse les yeux. Non, non, pas de doute, ce ne sont pas les siennes, il  voit très mal avec celles-ci, elles ne sont  pas à sa vue!

Saperlipopette, il y aurait donc une autre paire de lunettes dans la nature? Et celles-ci alors? A qui sont-elles? Il y aurait un autre étourdi dans l'école, qui n'aurait toujours pas réalisé qu'il n'a plus de lunettes?

Justin, très poli, s'excuse pour le dérangement et s'en va voir dans les autres classes, toujours en quête de ses lunettes à lui.

Un quart d'heure plus tard, re-toc toc à la porte de la classe. C'est encore Justin. Qui s'excuse et pense que finalement, après réflexion, ce sont peut-être quand même ses lunettes. ça alors! Patiente, la maîtresse les lui redonne. La classe entière retient son souffle tandis qu'il les essaie à nouveau en prenant tout son temps. Quel suspense !  Il fronce les sourcils, plisse les yeux. La maîtresse le taquine : "Tu veux peut-être un miroir?" Mais Justin très sérieux: "Non non, pas la peine, ce sont bien les miennes en fait!"

"Tiens donc! Tu vois mieux avec, maintenant?"

"Oui, oui!"

Un élève de la classe s'exclame alors, hilare: "Hé ben, toi, t'as vraiment besoin de lunettes!"

La Petite Souris n'aurait pas dit mieux...
Lapsus

Lors d'une initiation aux premiers secours, l'intervenant demande aux enfants comment s'appelle la position dans laquelle on doit mettre la personne blessée ou inconsciente. Jade, 9 ans, lève le doigt et déclare avec aplomb: "la position fatale!"
Grammaire revisitée

Après une parenthèse estivale, retour des températures plus frisquettes. Mais voilà, quand on a goûté aux joies des shorts, t-shirt et sandalettes, difficile de faire machine arrière. Lucie, 6 ans, veut aller coûte que coûte à l'école en nus pieds. Sa mère essaie de l'en dissuader, ajoutant que dans la famille, toute le monde est frileux des pieds, elle le sait bien ! Mais la petite n'en démord pas et d'une voix rassurante, réplique: "Mais maman, arrête de t'inquiéter comme ça. Moi, je ne frile jamais des pieds!"
Logique

Lors d’une chaude journée de fin d’année, un élève de petite section vient voir la maîtresse et annonce fièrement, en exhibant ses jambes :

« T’as vu, aujourd’hui j’ai mis mon pantalon à manche courte ! »


Une réflexion au sujet de « Une Petite Souris à l’école: Moisson de nouvelles anecdotes… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *