Petits bonheurs littéraires

En ces temps gris et moroses, envie de couleurs. Les couleurs d’un tableau de David Hockney et les mots sensibles, intemporels d’une magnifique citation de Saint Exupéry. 

Bien sûr je te ferai mal. Bien sur, tu me feras mal. Bien sûr nous aurons mal. Mais ça, c’est la condition de l’existence. Se faire printemps, c’est prendre le risque de l’existence. Se faire printemps, c’est prendre le risque de l’hiver. Se faire présent, c’est prendre le risque de l’absence. C’est à mon risque de peine que je connais ma joie.

Saint Exupéry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *