Au secours, la maîtresse craque!

Parfois, les maîtresses sont à bout.  Vraiment. Tant et si bien que … Et si elles finissaient par craquer? Bref,  cette semaine, il y a comme un grain de folie du côté de la Petite Souris, avec une histoire qui part en cacahuète! GRRRRRRR !!!! 

 

Lors d’une récréation particulièrement agitée  (plaintes incessantes, jérémiades, bagarres, insultes et gros mots à gogo) c’est au tour de Mathurin de venir se plaindre à la maîtresse.

Bonjourbienvenue au bureau des réclamations, que pouvons-nous pour toi? 

« Maîtresse! Edouard m’a dit suce ta bite! »

Le dénommé Edouard, charmant petit ange de 7 ans, est appelé sur le champ. Il arrive en trainant des pieds. Il sait déjà le méga savon qui le guette, les yeux de la maîtresse lui lancent des éclairs, on ne peut plus éloquents. Et de fait la foudre s’abat sur lui illico:

Décidément mon pauvre Edouard! En plus d’être vulgaire, tu es idiot! Comment veux-tu qu’il suce lui-même sa bite, tu m’expliques comment il fait? Il se plie en quatre? Il tire dessus comme sur un élastique? Non mais, ras-le-bol à la fin! Aucun bon sens! Un pois chiche à la place du cerveau! Et si tu réfléchissais un peu avant d’ouvrir la bouche, pour une fois?!

Le vase a débordé, Edouard et ses sempiternelles grossièretés, c’était la goutte d’eau en trop. Maintenant la maîtresse est toute énervée! Alors gare aux bêtises, les élèves ont intérêt à se tenir à carreaux en classe…

Le petit Lucien lève le doigt: il n’a plus de colle. Elle lui en prête une qui est toute neuve.

Elle s’appelle Reviens, précise-t-elle.

Pas de soucis, le tube de colle revient docilement quelques minutes plus tard, à un détail près toutefois… il est complètement VIDE. Plus rien dedans! 20g de colle évaporée, disparue, pour une simple feuille à coller dans un cahier! ça dépasse l’entendement !

Où est passée la colle?!  (Voix doucereuse de la maîtresse. Trop doucereuse, pas bon signe…)

Haussement d’épaules d’un Lucien  perplexe qui fait mine de chercher, plein de bonne volonté, dans son casier, par terre, dans ses poches, dans son cartable, sous le radiateur, au cas où le bâton de colle aurait eu l’idée d’aller faire une petite promenade… En vain ! Le mystère demeure total! La classe entière retient son souffle. Trop palpitant! La maîtresse, elle, s’impatiente:

Dis-moi plutôt la vérité Lucien! Tu l’as sortie complètement de son tube, comme la dernière fois, c’est ça?  Et elle est tombée? Où est-ce qu’elle a roulé? DIS-MOI!

 » Je l’ai mangée. »

Silence de mort. La maîtresse chancèle sous le choc, incrédule.

Pardon? Comment ça, mangée? Toute entière? Les 20g d’un coup?

Hochement de tête de Lucien qui en guise de preuve, tire une langue toute blanche. Retentit alors un long cri, celui de la maîtresse qui craque:

Mais c’est pas possible, tu ne peux pas manger tes crottes de nez comme tout le monde, bon sang?!!!