Du côté de l’objectif…

 

Automne

Près d'un lac, au petit matin. La nature qui s'éveille doucement. Le silence est troublé par le cris des foulques, dissimulées dans les hautes herbes. Au loin, des pêcheurs taquinent le brochet. Envie de saisir les dernières couleurs automnales avant le grand sommeil, tenter de capter cette incroyable  lumière qui irise  les saulaies et dont les branches se dénudent peu à peu. Jeunes saules qui ont les pieds dans l'eau et dont le reflet ondoie à la surface; où commencent et où finissent les graciles branches? Le photographe s'est fait surprendre par la vivacité de l'air, il a la piquette aux mains.



Arche végétale, entrée secrète d'un royaume mystérieux? 
Troublants jeux de miroir. 
Comme Narcisse séduit par son reflet, de toutes leurs branches, les saules semblent chercher l'étreinte, trompés par l'illusion traitresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *