Du côté de l’objectif…

Après la grisaille persistante de ces derniers jours, grand besoin d’évasion, pas vous? Et pour cela, rien de tel que la promesse d’un soleil couchant…

Nouvelle photographie, nouveau texte… 

 

Océan minéral...


Sur le mont Chiran, il y a un observatoire astronomique.  Mais  il n'est pas forcément nécessaire d'avoir la tête dans les étoiles pour se sentir tout petit et émerveillé. 
Sensation grisante d'être sur le toit du monde, l'immensité du ciel au-dessus de soi. Les nuées qui se teintent d'or. 
Partout où porte le regard, l'illusion d'une mer démontée avec ses vagues impressionnantes, figées dans leur élan.
Un océan minéral, à perte de vue.
Alors, il y a ce désir, vieux comme l'humanité: aller voir au-delà de l'horizon. Et comme les explorateurs d'autrefois, oser l'aventure, lâcher les amarres. 

(Commentaires du photographe: Cette photographie a été prise entre chien et loup - à cet instant magique où le soleil couchant cisèle les silhouettes des montagnes. Camaïeu de gris infinis, le paysage qui se fond peu à peu dans l'obscurité tandis que le ciel s'embrase.)

Pour découvrir d’autres photographies, cliquez ici!!!

2 réflexions au sujet de « Du côté de l’objectif… »

  1. Rester à l’échelle humaine pour mieux appréhender l’immensité de cette nature et aller voir plus loin, oui derrière l’horizon. Pas comme La vision des drones qui nous font dominé la nature.
    Dans cette image nous sommes comme devant une cathédrale, subjugué par la puissance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *